Recherche

La soie

La soie a joué un rôle important dans la vie sociale et religieuse de l’Éthiopie depuis les premiers jours du royaume d'Aksum. Importée en grandes quantités d’Inde, d’Arabie et de Chine, elle a été stockée dans des cavernes en région montagneuse.

Un des titres héréditaires du gouverneur de province Shoa était « le gardien des Cavernes de soie », Les empereurs éthiopiens l’utilisaient pour offrir de somptueux cadeaux en soie aux églises de la Chrétienté.

L’atelier utilise la soie du murier et de la soie sauvage pour tisser écharpes et tissus. La soie sauvage ou « Eri » est produite par le ver Philosamia ricini.
Le ver « Eri » s’alimente de feuilles d’un arbrisseau appelé le « ricin commun ». Celui-ci  grandit facilement et de façon abondante en Éthiopie. La caractéristique de la soie sauvage, contrairement à la célèbre soie de mûrier, réside dans les cocons qui n'ont pas de filament continu, ils tournent.

Des dizaines de petits agriculteurs récoltent la soie de mûrier et la soie sauvage et une centaine de femmes travaillent actuellement à la filature, au tissage et à la finition de ces produits. L’atelier est certifié WFTO.

COMMANDE PRO
Paiement Emballage et livraison CGV

 www.dana-esteline.com © 2013 tous droits réservés
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer un site